Le premier mois de Guevara

Vous avez pu lire dans le dernier article de la catégorie "Histoire d'un poulain" le récit de la naissance de Guevara.

Aujourd'hui, je partage avec vous le premier mois de Guevara et son début dans la vie.

Guevara : 3 premiers jours de vie

Les 3 premiers jours de vie

 

Le premier jour, 17 juin 2016, était une belle journée ensoleillée : même le soleil a fêté son arrivée dans le monde ! Le vétérinaire est donc venu comme dit dans l'article précédent, tout était ok, il lui a donc fait les sérums. Première averse le soir même, la première fois donc qu'il voyait la pluie. Cette première journée s'est déroulée paisiblement au rythme des siestes et des tétées. J'ai pu noter qu'il était presque plus difficile pour lui de se coucher que de se mettre debout. Il faut dire qu'il a de sacrées grandes jambes !

Son premier vrai orage a eu lieu le lendemain, 18 Juin 2016,  bien sûr personne ne s'est mis à l'abri... Beaucoup de temps passer à têter donc parce qu'avec ce temps, y a rien de mieux à faire ^^ Il a aussi ce jour là fait preuve d'ingéniosité en se glissant presque en entier sous le ventre de Lulu pour ne pas se faire mouiller par "l'eau qui tombe du ciel". Une fois le temps revenu au beau, ce fut le moment de faire de nouvelles expériences : hénir, traverser tout le pré au galop et faire flipper Lulu et Romagne qui lui courent après ^^, mettre ses premiers coups de cul, se gratter l'oreille avec le postérieur, s'amuser à pivoter sur lui-même, imiter les adultes en essayer de brouter, s'étirer comme un chat, s'approcher des fils et faire flipper (encore et encore ^^) maman, taper le sol avec son sabot (non mais ! ) et essayer de manger les clôtures !

Le matin du 3ème jour, je me rends compte que Guevara a démonté le fil du bas de la clôture pendant la nuit. Heureusement, il était toujours là. Il était donc temps de faire l'expérience du courant électrique. J'ai donc remis l'électricité sur la clôture, tout en surveillant évidemment! Ce jour là, il a donc reçu quelques décharges et a arrêté de mâchouiller les fils ! 

 

 

 

Jour 4 à Jour 10
 
Ce fut une période riche en apprentissages : faire le "snapping" devant Romagne, gratter les cordes de la guitare avec la bouche, galoper toujours plus vite et s'éloigner un peu des adultes...
 
Le 7ème jour, Guevara venait me voir quand je l'appelais et venait même au trot, il s'éloignait des juments pour venir passer un peu de temps avec moi et m'inspectait de la tête au pied avec son petit bout du nez. ❤️Nous pouvions faire une dizaine de pas côte à côte. Il a également fait la démonstration de ses premières jambettes (il s'amuse à la faire tout seul sans que je lui demande rien, je précise que Guevara n'est en aucun cas travaillé)...
Premiers moments de jeux également ce soir là avec un poulain qui venait me voir en faisant des petits bonds de joie. C'est également la période où j'ai commencé à mettre en place certaines limites, telles que l'espace personnel car Guevara est un poulain avec beaucoup de confiance en lui et qu'il commençait à vouloir me monter dans les bras.
 
 
Au dixième jour, Guevara venait toujours très volontiers, se laissait toucher de partout même sur la tête et commençait à bien reculer à la pression au poitrail (les jambettes sur l'humain c'est vraiment pas possible loulou !  ) et surtout, nous avons vécu un chouette instant quand nous sommes couchés l'un à coté de l'autre : il a fini par poser sa tête sur mes jambes et à faire sa sieste comme ça. Magique.
 
 
 
 
Jour 11 à Jour 31
 
Le reste du premier mois s'est déroulé sans encombres. J'ai fait 2 ou 3 séances montées sur Lulu et Guevara venait avec nous. Il a rapidement appris à franchir le ruisseau derrière sa mère et nous avons un peu jouer au jeu de la conduite. Il a aussi appris à se cabrer, il a même effectué quelques pas sur les postérieurs et il a commencé à bien jouer avec Sueño, un jeune cheval de 3 ans qui est en pension à la maison depuis début Juillet. Il nous a aussi amusé de ses premières cabrioles. Il a aussi découvert la pierre à sel et il adore ça ! 
Le 6 juillet, première rencontre avec les vaches et les poules : aucune crainte de sa part, il va les voir avec beaucoup de curiosité.
C'est également pendant cette période que le vétérinaire est venu poser le transpondeur (puce électronique), en liberté car Guevara n'était pas encore licolé. Il s'est montré très calme et très curieux envers le matériel et les papiers que remplissaient le vétérinaire. J'ai ainsi envoyé au SIRE les papiers d'identifications et les 3 propositions de prénoms, avec en choix n°1 : GUEVARA DO SONHO (son papa se prénommant Realizacao Sonho).
 
Il a aussi développé des techniques pour grignoter dans les gamelles des adultes : jambettes pour faire sauter la gamelle, passer sous l'encolure de l'adulte, se cabrer dessus lui ... un sacré tempérament ! 
Je lui ai appris à donner les pieds, un petit peu chaque jour pour l'habituer en douceur.
Il a également fait l'apprentissage du spray (en toute liberté) à cause de la quantité d'insectes présents à cette période : aucune réaction de sa part ! 
Plusieurs humains qu'il ne connaissait pas sont venus lui rendre visite pendant cette période : Guevara s'est révélé être un jeune cheval très sociable.
 
 

Guevara : jour 4 à jour 10

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *