7 jours pour améliorer la prise du mors

Romagne et moi reprenons des cours de Dressage (avec Carole Lothon - École de Légèreté pour ceux qui la connaissent) et elle n'a pas une super expérience du mors : elle a tendance à aller contre en s'appuyant dessus. Donc mon objectif serait qu'elle prenne le mors d'elle même, avec bonne volonté.

C'EST PARTI !

JOUR 1 : État des lieux

Tout d'abord, j'ai surveillé son implication et sa bonne volonté sur la mise du licol. Entre chaque étape, pause et marche pour ne pas la saturer.


 Étape 1 : jeu de l'amitié sur la tête et autour du nez et de la bouche. Romagne est extrêmement chatouilleuse dès qu'on caresse autour du nez elle a la lèvre supérieure qui remue.
  Étape 2 : jeu de l'amitié dans la bouche, avec un doigts du coté gauche uniquement (je suis placée à gauche). Elle s'est détendue très vite sur ça. (il faut dire que j'ai récemment pas mal fait de jeu de l'amitié dans la bouche pour préparer le dentiste )
  Étape 3 : jeu de l'amitié dans la bouche, à gauche et à droite en même temps. C'est plus compliqué, un peu d'opposition au départ mais elle se détend tout de même assez vite.
  Étape 4: vérifier qu'elle peut baisser la tête, légèrement, avec une pression sur la nuque ou sur le licol
  Étape 5 : lui proposer de passer la tête dans les rênes (on n'y est pas encore, elle garde cependant la tête basse donc pas d'opposition vers le haut mais elle ne cherche pas encore franchement à passer la tête entre les rênes) En revanche elle est présente, elle cligne des yeux et elle respire normalement.
  Étape 6: je tiens le filet par la têtière, je laisse le mors assez proche du sol, touch it sur le mors (j'avais réchauffé celui car en hiver le contact avec le métal froid est loin d'être agréable pour les chevaux.J 'avais également mis du miel dessus pour ajouter du confort (R+) lors de la prise du mors ) J'ai eu le droit à une série de flehmen !!!! Je ne suis pas sure qu'elle connaissait l'odeur du miel.
  Étape 7: idem que ci-dessus mais je joue à appuyer le mors contre ses lèvres, toujours en tenant le filet par la têtière, elle ouvre la bouche et prends le mors.
  Étape 8 : je finis de mettre le filet et je l'emmène brouter avec pour rendre ça super confortable.

Je suis très fière d'elle pour cette première séance car elle n'a jamais été en opposition à partir de l'étape 4 , ses oreilles ne sont jamais montées plus haut que ma poitrine.

 JOUR 2

Aujourd'hui, on a repris les étapes de la veille, en lui proposant plusieurs fois de passer la tête dans les rênes (elle commence à comprendre). Elle m'a proposé la même chose que la veille en allant d'elle-même toucher le mors avec le nez, puis en ouvrant la bouche seule. En revanche, elle met un peu de temps à se décider à ouvrir la bouche, il va donc me falloir trouver comment la motiver davantage et la rendre plus impliquée.

JOUR 3, 4 et 5: A la recherche de plus de participation

La question était de savoir comment motiver davantage Romagne à ouvrir la bouche seule, sans avoir besoin de mettre de pression physique ou de faire coulisser le mors contre ses lèvres. Je voulais plus de participation et d'implication de sa part afin que ce moment soit plus agréable pour nous deux et de renforcer encore davantage notre relation.

Provoquer le mouvement d'ouverture de la bouche sans utiliser une quelconque pression physique

Puisque le miel seul ne suffisait pas à donner l'envie d'ouvrir la bouche à Romagne, j'ai recouvert celui-ci de miel et de muesli pour l'inciter à exécuter le mouvement d'elle-même, mais surtout afin de l'aider à comprendre ce que j'attendais d'elle. Elle ne s'est pas jetée dessus, mais cela a tout de même eu l'effet escompté après quelques minutes de patience. Avec d'autres chevaux, plus gourmands, cela peut être bien plus rapide !

Récompenser la bonne volonté pour pouvoir par la suite se passer de "la barre de céréale"

Il est important de récompenser le fait que le cheval ouvre sa bouche de lui-même afin de ne pas avoir à utiliser le miel et les céréales à tous les coups, le but étant de pouvoir s'en passer bien évidemment.

Dès que Romagne ouvre le bouche d'elle-même, j'encourage à la voix  (un oui!!! enthousiaste) pour l'aider à comprendre que c'est ce que j'attends d'elle, et je la récompense avec un bonbon (à n'utiliser que lorsque votre cheval fait preuve de bonne volonté et de respect, il ne s'agit pas de le gaver comme une oie, ni de récompenser une mauvaise attitude).

Jour 6 et 7 : la confirmation

Le jour 6 et 7, Romagne n'a plus besoin de pression pour ouvrir la bouche et prendre le mors, ni même de sucreries sur le mors ( voir vidéo ci-dessous). Le travail devra être poursuivi pour qu'elle mette encore moins de temps pour le prendre, mais la bonne volonté est là et c'est déjà une réussite en soi. Gardez en tête que même si je propose une évolution sur une semaine, il ne s'agit pas de travailler ce genre de choses uniquement sur 7 jours puis de passer à autre chose, mais bien de mettre cela en place au quotidien, afin d'obtenir ou de conserver la participation de votre cheval et de faire passer votre relation à un autre niveau.

Améliorer la participation lors de la prise du mors

2 thoughts on “7 jours pour améliorer la prise du mors

  • je veux bien qu’on travaille cela au prochaine stage avec un jeune cheval qui n’a jamais eu le mors dans sa bouche. Très bon article , j’apprends plein de choses . A bientôt . Bonne journée . Caroline

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *