La préparation, une des clés de votre succès !

Vivre de nouvelles expériences avec son cheval, c'est bien. Vous y préparer, c'est mieux !

Cette semaine, je vous propose de voir ensemble les différents types de préparation
et leurs interêts.

Les différents types de préparation du cheval

Il est important de ne pas s'essayer directement à réaliser notre objectif final, mais d'analyser et de trouver ce dont nous allons avoir besoin pour l'atteindre, et ce pour différentes raisons :

• Rester en sécurité :  Ne vous mettez pas (vous et votre cheval ) en danger sous prétexte d'expérimenter quelque chose de nouveau! Pat Parelli dit : ne faites pas de suppositions. Les peurs et les mauvais souvenirs sont difficiles à combattre. Préparez, construisez, répétez ! 

• Vivre des expériences positives : Plus vous allez utiliser d'étapes pour construire vos objectifs (et ainsi être progressifs), plus vous avez de chances de vivre des situations positives. Et quoi de mieux pour faire passer la relation avec votre cheval à un autre niveau ?

• Eviter de créer un problème de comportement : en brûlant les étapes, vous risquez de provoquer des problèmes de comportements et des défenses chez votre cheval. Gardez en tête : "Chi va piano va sano".

 

Ainsi, pour votre cheval, la préparation peut être : 

• Physique : il se peut que l'objectif que vous vous êtes fixés soit actuellement difficile physiquement pour votre cheval. Il nécessite peut-être plus de souplesse ou d'endurance de sa part.

• Mentale / Emotionnelle : il s'agit de s'assurer que votre cheval va pouvoir affronter la situation que vous souhaitez sans peur, stress ou inquiétude.

La préparation physique

Atteindre vos objectifs et obtenir le meilleur de votre cheval nécessite que ce dernier soit en forme physiquement. 

La préparation physique est souvent laissée de coté pour diverses raisons : 

• Le manque de temps, les conditions climatiques et l'état des sols sont souvent invoqués : n'oubliez pas que préparation physique ne rime pas forcément avec allure vive. Il est tout à fait possible de tonifier et assouplir son cheval au pas. Votre cheval est un athlète et en fonction du niveau physique de l'objectif que vous vous êtes fixé, l'entrainement devra être régulier.

• Sous prétexte de pratiquer une équitation de loisir ou de travailler à pied, on ne fait plus attention au physique de notre cheval. Gardez à l'esprit que l'engagement physique de votre cheval est souvent le reflet de son implication mentale. Même en travaillant au sol, vous pouvez faire attention aux critères physiques tels que l'incurvation, la diagonalisation, l'impulsion...

Pourquoi préparer physiquement : 

• Etre et rester en sécurité. En effet, avec un cheval mal préparé physiquement, l'accident n'est peut être pas très loin, pour lui comme pour vous! 

• Prendre soin de la santé de votre cheval : un effort disproportionné sans préparation peut conduire à des problèmes de santé et être douloureux pour votre cheval. En tant que partenaire, c'est à vous de veiller à ce qu'il soit en capacité physique de faire ce que vous lui proposez.  

• Eviter les problèmes de comportements (opposition / mauvaise volonté) liés à une gêne ou à une douleur.

La préparation mentale

Souvent, la préparation mentale / émotionnelle est laissée de coté pour diverses raisons : 

• On ne prend pas le temps ou on est bousculé par des échéances (concours, randonnée, stages...) - Faites attention aux dates buttoires, mieux vaut être préparer au maximum pour le jour J ou reporter si vous sentez que la situation pourrait s'avérer dangereuse.

• Sous prétexte que le cheval n'aura pas à vivre le situation, on n'en voit pas l'intêret (exemple : "mon cheval ne vivra jamais en box, je ne le prépare pas à être calme et serein dans ce genre d'environnement". Gardez à l'esprit qu'il peut arriver que votre cheval se retrouve en clinique vétérinaire (ce que je ne souhaite à personne) et doive y être enfermé). Prenez en compte toutes les éventualités, anticipez sur ce qui pourrait arriver. 

• On est focalisé sur l'aspect physique et on oublie que le physique, le mental et l'émotionnel sont intimement liés (exemple : essayer d'assouplir un cheval tendu, stressé, angoissé, ce qui risque d'être compliqué).

 

Pourquoi préparer mentalement et émotionnellement :

• Etre et rester en sécurité. Veillez à construire le calme et la connexion chez votre cheval pour que vous puissiez atteindre vos objectifs en toute sécurité. 

• En prenant le temps, vous allez forcément en gagner. Tout se fera plus facilement et vous éviterez les situations de conflits.

• En cas d'urgence ou de difficulté, le fait que votre cheval ait été préparé vous permettra d'être moins stressé et de mieux gérer la situation. (C'est le cas par exemple sur la photo ci-dessous sur laquelle je prépare Romagne à la prise de longe, suite à une mésaventure qui nous est arrivé. Il aurait été préférable que j'y pense avant !).

• Plus vous préparez votre cheval à diverses situations, mieux il sera équipé pour affronter des situations jamais rencontrées jusqu'alors.

La préparation de l'humain

Votre cheval n'est en effet pas le seul à être concerné. Prenez le temps de vous demander si vous, vous êtes prêt à vivre le but que vous vous êtes fixé et à être un bon partenaire pour votre cheval dans cette situation.

Pour vous, comme pour votre cheval, la préparation peut être : 

• Physique : ce serait dommage de ne pas atteindre votre objectif par manque de tonus musculaire / souplesse de votre part. Quelles sont les capacités physiques dont vous allez avoir besoin pour réussir ? Pour vous y aider, je vous invite à suivre le programme de préparation physique de mon amie (auquel je suis moi-même inscrite) Valérie, de "Juste avec mon cheval"

• Mentale / Emotionnelle : Etes-vous prêt à passer à l'action sans être paralysé par  le stress? Vous sentez-vous assez confiant pour pouvoir gérer les peurs de votre cheval? Même si toute évolution implique de sortir de sa zone de confort et d'aller gratter dans sa zone "orange", ce n'est pas une raison pour prendre des risques inutiles et vous mettre en danger, vous et votre cheval. N'oubliez pas que vos appréhensions jouent sur l'état émotionnel de votre partenaire ... Soyez progressifs et bienveillants avec vous-même, dépassez-vous un peu plus chaque jour sans vous mettre dans le rouge pour autant. Travaillez sur vous pour être le leader que votre cheval mérite !

Quelques citations en rapport

  • "Take the time it takes so it takes less time". Pat Parelli
  • "Set your horse up for success". Pat Parelli
  • "Luck is when preparation meets opportunity". Pat Parelli
  • "Success depends upon previous preparation, and without such preparation there is sure to be failure". Confucius
  • "By failing to prepare, you are preparing to fail". Benjamin Franklin

 

Et vous, qu'allez-vous préparer prochainement ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *